mercredi 27 juin 2007

Chomsky : borner le débat

Nouvel extrait de Manufacturing Consent sur Noam Chomsky.
Cette vidéo est la suite logique du billet précédent sur les deux cibles de la propagande.
A mon avis, c'est l'un des extraits les plus importants du documentaire.



http://www.youtube.com/watch?v=PsWsQKdqUf4



Dans cet extrait, Chomsky balance un paquet d'idées, qui mériteraient toutes d'être développées plus longuement. Il y décrit également un certain nombre de facteurs qui tendent à réduire l'autonomie des médias.

Pour façonner l'histoire en marche, il est indispensable que certaines questions soient posées, et que d'autres soient ignorées, que certaines choses apparaissent et que d'autres soient pudiquement écartées.

Il développe également un point qui me semble particulièrement important. C'est ce qu'il appelle le "bounding of debate". Borner le débat. Canaliser le débat. Si la presse parvient à donner l'illusion d'une autonomie, d'un positionnement critique, voir même d'une certaine hostilité vis à vis du pouvoir, ça lui permet de canaliser l'opinion encore plus efficacement. En effet, si la presse semble déjà tellement critique vis à vis du pouvoir, alors chercher à se montrer encore plus critique, encore plus radical, ce serait nécessairement tomber dans l'extrémisme.

Il décrit un autre phénomène important : le processus de marginalisation qui frappe ceux dont les propos se situent hors du cadre que les médias auront définit comme acceptable. Tout en prônant la pluralité et la diversité, les médias vont avoir tendance à marginaliser, à exclure et à éliminer les points de vue dissidents.

Il met en évidence un autre point assez simple : c'est avant tout la pub qui alimente la pompe. Ca rejoint tout à fait les propos de Patrick le Lay en 2004. Ce qu'on peut légitimement s'attendre à obtenir en sortie, c'est une vision du monde (une perception du monde) qui satisfait les intérêts des propriétaires des médias, des annonceurs et des produits.

1 commentaire:

cultive ton jardin a dit…

Il me souvient d'une caricature de DAUMIER, une réunion électorale, sous la forme d'un troupeau d'oies.

"Mes chers concitoyens (le concept de con-citoyen n'avait pas encore été inventé), nous vous avons réunis pour que vous nous disiez à quelle sauce vous désirez être mangés".

Indignation du troupeau: "Mais nous ne voulons pas être mangés du tout!"

"Tsst tsst, vous sortez de la question!"