mercredi 25 juillet 2007

A propos de "l'inévitable conflit des civilisations"

Il y a une idée qui me tape sur les nerfs. Une idée qu'on nous ressert à volonté, de manière plus ou moins subtile : celle de "l'inévitable conflit des civilisations".

Moi qui suis à la fois Français et Algérien en Algérie, qui suis à la fois Algérien et Français en France, qui suis athée tout en ayant été bercé au sein de cultures à la fois chrétiennes et musulmanes ; je conchie cette idée de "l'inévitable conflit des civilisations".
Par frustration, j'en suis réduit à balancer de grands coups de pieds dans cette connerie de télé, à défaut de pouvoir réellement botter les fesses des missionnaires qui colportent cette idée sur les ondes. Et Dieu sait qu'ils sont nombreux (j'en ai discuté avec lui, il est au courant).


Ca c'est pas mal :




Changer les perceptions pour changer le monde. En voilà une idée qu'elle est bonne !




Je suis tombé sur un très bon article sur AgoraVox, j'aime bien l'idée du bonhomme :
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=26318


Ce n’est pas un hasard si Yitzak Rabin en Israël et Ahmed Chah Massoud en Afghanistan ont été assassiné par des courants supposés partager la même religion : le principal ennemi d’un fondamentaliste c’est le modéré dans ses rangs, certainement pas le fondamentaliste d’en face. Car le fondamentaliste d’en face, c’est le miroir qui renvoie de lui aux yeux du monde une image encore plus grande et plus belle. [...] Le fondamentalisme se nourrit du fondamentalisme et pour imposer des idées radicales, il n’est de meilleur allié qu’une idéologie radicale rivale. Les modérés sont trop longtemps restés silencieux et il est temps de faire tomber les miroirs et les masques, d’exposer les manoeuvres destinées à miner la société dans son ensemble et dans toutes ses composantes, d’exiger des représentants du peuple un engagement formel sur leur respect des principes de la démocratie. Il ne s’agit surtout pas de s’engager dans une contre-croisade, une chasse aux sorcières, ou d’interdire la religion pour satisfaire les ayatollahs de l’ultra-laïcité mais au contraire d’ouvrir les bras aux autres, de faire triompher le respect, la tolérance et surtout la transparence.

1 commentaire:

Gus a dit…

Ce bon vieux Shylock avait donc raison.

(Oui, désolé pour le commentaire à haute valeur ajoutée, je tâcherai de faire mieux la prochaine fois...)