jeudi 6 mars 2008

Marion Cotillard et le 11 septembre : comment les médias écartent le débat



Le titre de ce billet rappelle celui publié en août dernier : Boutin et le 11 septembre : comment les médias étouffent le débat.


Lorsque l'actrice Marion Cotillard remet en cause la version de l'administration Bush à propos des attentats du 11 septembre, ses déclarations provoquent une tempête dans un verre d'eau. Et évidemment, nos vaillants journalistes se saisissent de cette question. Je n'en cite que quelques uns en vrac : France24, Yahoo Actualités, Libération, Programme TV, Télérama, Entrevue, Le Figaro, L'express, Actualités de Stars, LCI, 20 minutes, Le Point, JDD, Metro, Marianne, Le Monde, etc... Des plus futiles aux prétendument sérieux, de ceux qui se contentent de recopier les dépêches AFP à ceux qui prétendent faire de l'information, tout le monde s'y met.


En revanche, lorsque la semaine dernière, le 26 février, une projection du film Zéro (qui pointe les incohérences de la version officielle et les lacunes de la Commission d'enquête sur les attentats du 11 septembre) est organisée au Parlement Européen de Bruxelles, pas une ligne, pas une phrase, pas un mot.
Même chose quelques semaines plus tôt, le 11 janvier dernier, lorsque Mr Yukihisa Fujita (député du Parti Démocrate du Japon) remet en cause la version officielle, photos à l'appui, lors d'une séance parlementaire d'une demi-heure de questions au gouvernement retransmise en direct à la télé japonaise. Dans nos médias, pas une ligne, pas une phrase, pas un mot.



S'il fallait absolument donner quelques noms de personnalités qui remettent en cause la version de l'administration Bush concernant les attentats du 11 septembre, on irait plutôt jeter un coup d'oeil sur un site comme Patriots Question 9/11 (voir également cet article).


Alors pourquoi Marion Cotillard ? Pourquoi choisir de la mettre en avant ?
Parce que dans sa bouche, ces propos semblent tout droit sortis de nulle part. Dans sa bouche, ces propos semblent ne reposer sur rien de sérieux, rien de solide. C'est facilement assimilable à un pétage de plombs digne d'une Britney Spears ou d'une Paris Hilton.
En tant que créature médiatique, Marion Cotillard est facile à discréditer. Nos valeureux médias ne laisseraient pas passer une telle occasion de faire un peu d'intox à moindre frais.


Le débat qui découle de cette histoire est inévitablement : "une actrice célèbre peut-elle avoir des opinions controversées, même totalement saugrenues ?".

les contre : Non, Marion Cotillard est une personne célèbre, elle ne peut pas se permettre de raconter n'importe quoi. Il faut qu'elle fasse plus attention, sinon elle va ruiner sa carrière, et ce sera bien fait pour elle.
les pour : Oui, car sinon ce serait instaurer un délit d'opinion. Alors même si Marion Cotillard raconte n'importe quoi, les attaques contre elle vont trop loin.


Voilà. Ca, c'est ce que j'appelle un débat à la mords-moi-le-noeud. C'est un débat à la con parce qu'il fait passer au second plan le point essentiel : avant d'être une affaire d'opinion, cette histoire de 11 septembre est avant tout une question d'information.



La bonne question n'est pas : "qu'est ce que tu crois ?"

La vraie question est avant tout : "qu'est ce que tu sais ?"



On raisonne à partir de ce que l'on sait. Avant de se lancer dans des raisonnements, commençons par faire le bilan de ce que l'on sait. C'est le sens de la série de billets que j'ai faite sur le 11 septembre (il y en a d'autres à venir) : rappeler un certain nombre d'éléments qu'il me semble indispensable de connaître pour quiconque prétend avoir une opinion sur ce sujet.


Dans cette bulle médiatique Cotillard, cet aspect là du problème est totalement occulté.

D'une certaine manière, les médias nous encouragent à avoir des opinions lapidaires, tout en restant parfaitement ignorants.




Il me semble qu'il y a tout de même un aspect positif dans cette histoire.

A mon avis, il faut réagir en postant des commentaires à chaque fois qu'un journal raconte des salades. A chaque fois qu'ils mettent une interview truffée d'omissions, à chaque raccourci trompeur, il faut réagir et leur répondre de façon précise et concise en leur demandant de faire leur travail.
Il est important que les lecteurs puissent avoir un autre son de cloche en lisant les commentaires, et puissent ainsi trouver des infos et des liens qui leur permettent d'aller plus loin.


Pour la première fois, on a vu ce phénomène là sur le site de Marianne à la suite de l'article publié sur Marion Cotillard.

D'ailleurs les journalistes de Marianne ont réagit en postant un autre article. Je ne vais pas m'amuser à le commenter, ça risquerait de faire redondant avec ce qui précède.
Mais jugez plutôt par vous-même :


Marion Cotillard : Marianne2 cible des adeptes de Thierry Meyssan
Marianne2 a été littéralement pris d'assaut par des adeptes de Thierry Meyssan qui ont déversé leur haine et un flot de calomnies.


Lire la suite






17 commentaires:

Seilenos a dit…

Ce qui est profondément ridicule, et donc risible, dans l'article de Marianne, c'est que pour défendre leur lamentable et petit bout de gras, ils citent en référence de celui qui défend leur thèse le type qui parvient au point Godwin... :

"Les méthodes des négationnistes de passage ont la finesse de leurs propos, au point qu'André se demande pourquoi ils ne vont pas plutôt lire « National hebdo ou d'autres torchon d'extrême droite du même acabit ». " (faute d'orthographe à l'appui, comme dans mon journal local, à prendre comme un des nombreux signes du déclin indéniable du journalisme "professionnel")

Si ce genre de journal n'avait pas une audience et une crédibilité nationale, nous pourrions en rire tranquillement et se dire que décidément dans ce monde, il y a bien des fumistes qui se prétendent journalistes...

Malheureusement, cet exemple n'en est qu'un parmi tant d'autres de la mascarade médiatique.

La fin de l'article est d'ailleurs encore plus édifiante, où Marianne se permet de distribuer les bons et les mauvais points aux "journalistes", en fonction du fait qu'ils relayent plus ou moins bien la thoérie officielle, en articulant cette argumentation autour de cette phrase :

"De plus, ce dérapage (NB : celui de Cotillard et ce qu'il y a autour) montre l'irresponsabilité du système médiatique."

Cet article est vraiment un modèle du genre, merci d'en avoir donné le lien... J'envisage sérieusement de le décortiquer très prochainement dans mon blog.

Seilenos a dit…

Errata :

La bonne adresse de mon blog :

http://forumnprenant.free.fr/seilenos/index.php

A chaque fois je me plante... Enfin une parenté avec les médias officiels.

Anonyme a dit…

Sur le fond je ne vois pas ce qui autorise des artistes parce qu'ils sont médiatiques à s'expimer sur des sujets qu'ils ne connaissent pas. De plus cette il s'agit d'une émission du plagiaires Ardisson bien connu pour sa nullité. Que les artistes jouent la comédie et ne nous bassinent pas avec leurs pensées creuses dont on a rien à faire. Que par exemple lorsqu'ils chantent pour les enfoirés ils n'exigent pas un hotel 5 étoiles et qu'ils fassent comme Noha, puisque c'est pour les pauvres qu'ils logent dans un hôtel 3 étoiles. En résumé raz le bol des médiacrates.

Fares a dit…

@ Anonyme :


Votre commentaire me laisse penser que vous n'avez pas lu (ou en tous cas pas compris) ce billet.

Le fait de parler de Marion Cotillard en mettant en avant des phrases décousues, c'est un choix effectué par Marianne et par tous les autres organes de presse qui lui ont emboîté le pas.
Pour traiter la question du 11 septembre de manière honnête, il y aurait pourtant bien d'autres sources à citer, bien d'autres personnes à interviewer, et bien d'autres informations à mentionner.


Je remets ici un morceau du billet qui a du vous échapper (mais, dans le doute, n'hésitez pas à (re)lire le message dans son intégralité) :

===

S'il fallait absolument donner quelques noms de personnalités qui remettent en cause la version de l'administration Bush concernant les attentats du 11 septembre, on irait plutôt jeter un coup d'oeil sur un site comme Patriots Question 9/11 (voir également cet article).

Alors pourquoi Marion Cotillard ? Pourquoi choisir de la mettre en avant ?
Parce que dans sa bouche, ces propos semblent tout droit sortis de nulle part. Dans sa bouche, ces propos semblent ne reposer sur rien de sérieux, rien de solide. C'est facilement assimilable à un pétage de plombs digne d'une Britney Spears ou d'une Paris Hilton.
En tant que créature médiatique, Marion Cotillard est facile à discréditer. Nos valeureux médias ne laisseraient pas passer une telle occasion de faire un peu d'intox à moindre frais.

Anonyme a dit…

"n'hésitez pas à (re)lire le message dans son intégralité"

T'as qu'à faire des posts moins long, et on verra ce qu'on peut faire.

(Surtout vu le QI moyen apparent de tes lecteurs...)

Fares a dit…

Youpi, mon premier troll !!


Le niveau des lecteurs était très bien avant que tu arrives.


Si tu n'es pas capable de lire un message, tu perds ton temps ici. Et en postant des commentaires à la noix, tu me fais perdre le mien.

Anonyme a dit…

Oui, tu perds effectivement ton temps.
Et puis j'y suis pour rien, m'sieur le juge, c'était une idée à l'autre beauf !

;-)

El desdichado

Pachenka a dit…

Bien contente de lire ce billet.
Il est "amusant", finalement de constater que le "11 septembre" sert de révélateur.
La preuve éclatante qu'aucun média français officiel n'est "libre et indépendant".
Personne dans ce milieu n'ose s'attaquer à cette affaire, le tabou des tabous.
ça aide à effectuer un tri encore plus sévère même sur le web: Backchich se met aussi à diffuser des conneries ?
Ciao, Backchich !

J'ai été rassurée à la lecture de tous les commentaires des consciences éveillées chez Marianne2.
Le scepticisme met du temps à s'installer dans les esprits mais c'est en bonne voie !

Fares a dit…

@ Desdichado :

Tu n'avais pas arrêté la provoc toi ?

Si je comprends bien, j'ai donc affaire à deux trolls des montagnes. Je te foutrais tout ça en rétention de sûreté, pour de bon et à coups de kärcher, ce serait vite réglé !!!

Fares a dit…

@ Seleinos :

A voir également : cette video.
On retrouve 4 journalistes : Bénédicte Charles (la journaliste de Marianne à l'origine du premier article sur Marion Cotillard), Elizabeth Lévy (de causeur.fr), Virginie Roels (de Bakchich.info), le tout animé par David Abiker (de France-intox).

Cette vidéo est un très bel exemple de de faux-débat entre des intervenants qui sont tous d'accords au départ, et qui sont là autant pour faire leur auto-promo que pour disserter sur un sujet que manifestement aucun d'entre-eux ne maîtrise.

Ca mériterait de s'intituler : comment occuper le temps de cerveau disponible des auditeurs en leur faisant croire qu'on fait de l'info.


Aujourd'hui ils racontent des âneries au sujet du 11 septembre, demain les mêmes ou leurs clones se réuniront pour un nouveau faux-débat au cours duquel ils raconteront des âneries sur un autre sujet.

C'est leur accès permanent à la parole audio-visuelle et érite qui leur donne un semblant de légitimité.

La question que je me pose, c'est pourquoi continuer à écouter ces gens là, à part pour s'assurer qu'ils racontent bien n'importe quoi ?

Fares a dit…

@ Pachenka

Bien content que tu sois bien contente.

Effectivement cette histoire de 11 septembre a un vrai potentiel de prise de conscience que la question des médias devrait être un sujet central. Pour moi en tous cas ça a servi de révélateur, très clairement.
Il y a grossomodo 2 ans, lorsque j'ai entendu parler de ça sur dans un article sur Agoravox, j'ai eu ce qui je pense est la réaction typique de la très grande majorité des gens lorsqu'ils entendent parler de ça pour la première fois : "qu'est ce que c'est encore que cette nouvelle connerie ?". Mais je n'ai pas voulu m'arrêter là. Je me suis dit : "c'est des conneries, et ça doit pouvoir se prouver sans trop de difficultés".
J'ai rapidement déchanté, car en m'intéressant de plus près à cette question, je me suis rapidement rendu compte que moi qui croyais avoir les idées à peu près nettes au départ, je ne savais à peu près rien. J'ai découvert énormément d'informations déroutantes, dont une bonne partie sont pourtant effectivement parues dans la presse ; mais au compte-goutte, de façon morcelées, hors contexte, non mises en valeur, et étalées sur de longues périodes. Au final, on ne retient que ce qui est martelé, même si la quantité d'informations qui contredisent le message dominant est considérable. Ces informations contradictoires tombent dans les oubliettes.
Ca m'a pas mal secoué de constater mon degré d'ignorance initial et la radicalité du rejet de ce qui m'est spontanément apparu comme "une théorie du complot débile initiée par des salopards qui feraient n'importe quoi pour remuer la boue".

Ca permet effectivement de prendre conscience, de manière assez brutale, que nous sommes dans une société paradoxalement à la fois très libre (ce qui n'est par ailleurs jamais définitivement acquis) et en même temps extrêmement endoctrinante.
Une société à la fois très scientifique et hyper-technologique, mais dans laquelle l'idéologie prime bien souvent sur l'analyse et le raisonnement.

Seilenos a dit…

Voilà, m'y suis mis aussi, je crois qu'il ne faut pas passer sous silence toutes ces manipulations sur le 11 septembre, surtout quand on voit les gens continuer à faire des "debunkings" aussi pitoyables que le dernier paru sur agoravox...

http://forumnprenant.free.fr/seilenos/index.php?2008/03/12/47-desinformation-le-cas-marion-cotillard

Seilenos a dit…

Le lien ne passe pas, alors utilisez donc le lien dans mon pseudo, plus simple...

Sinon je dois pouvoir faire une balise html... Comme ça :

Désinformation, le cas Cotillard

Fares a dit…

Salut Seleinos,

Un billet intéressant qui démolit l'article de Marianne point par point.

Cette histoire de 11 septembre est décidément très intéressante, parce qu'elle illustre une chose de manière frappante : on a le choix.
Ca a l'air con comme ça, mais en fait c'est vertigineux. Oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, on a le choix entre s'informer auprès de sources qui donnent des informations qui nous invitent à utiliser ce qui se trouve entre nos deux oreilles, ou bien de s'informer auprès de sources qui nous prennent manifestement pour des abrutis.


Ensuite, chacun fait le choix de répartir son "temps de cerveau disponible" (comme dirait l'autre) entre les différentes sources d'information qui sont à sa disposition.
J'ai tendance à être de moins en moins indulgent avec ceux qui me font perdre mon temps.

coco_des_bois a dit…

Come l'a noté un des comentateurs, la plupart des médias et y compris ceux qui s'auto-proclament "indépendants" ont sauté sur l'occasion pour taper sur le sujet et les pseudos "adeptes" de Meyssan (j'ai montré dans un post récent qu'il a été admis qu'il avait raison à 100% sur l'avion du pentagone).

Salut Backchich et les autres.

Les médias qui conservent ma confiance sont au mieux ceux qui n'ont encore rien dit sur le sujet.

Pour ceux qui l'écoutent, Mermet par exemple s'est abstenu de dénigrer ce mouvement, même si il ne lui donne pas la parole, Le grand soir n'a pas non plus dit de connerie.

Merci Fares pour la vidéo !

Fares a dit…

Oui en effet, voir l'article en question sur le blog de coco-des-bois.

Oui, c'est frustrant de voir le degré de paresse des journalistes sur cette question.

J'ai écrit à la rédaction de Bakchich pour avoir leur avis sur la vidéo avec Virginie Roels. Pas de réponse pour l'instant.

J'ai également écrit à Acrimed en leur demandant leur avis sur le traitement médiatique de l'affaire Cotillard. Pas de réponse non plus pour l'instant.

roland a dit…

"ce qui je pense est la réaction typique de la très grande majorité des gens lorsqu'ils entendent parler de ça pour la première fois : "qu'est ce que c'est encore que cette nouvelle connerie ?". Mais je n'ai pas voulu m'arrêter là."
En effet je suis persuadé que c'est l'itinéraire d'une foule de gens (n'en déplaise à des cons enfermés dans leurs phantasmes comme les journaleux de MArianne2 et consorts!)
Moi aussi la première fois que j'ai entendu parler de ça je me suis dit: quand même pas! il y en a qui inventent n'importe quoi! Et puis à après avoir lu pleins de page de détails d'image, de faits de questions, etc, j'ai changé d'avis!

C'est d'ailleurs la principale différence (même que c'est frappant et impressionnant!) entre les "conspirationistes" (disons plutôt les douteurs ou les "reopen"istes) et les anti: les reopenistes ou truthers, alignent des FAITS, des tableaŭ de ĉiffres, des images, des détails etc, et ils posent des questions. Les antis, n'opposent aŭ problèmes qoulevés par les autres aucun contre argument, aucun fait! rien que... des attaques ad-hominem contre la personnalité de ceŭ qui s'avisent de ne pas penser comme eŭ, juste des haut-le-coeur indignés, des anathèmes, mais aucun argument de fond, rien que des insultes et des invectives!