lundi 5 janvier 2009

Judaïsme et Sionisme incompatibles ? L'interview du rabin Yisroel Weiss



L'actualité m'incite à ressortir cette vidéo, que j'avais trouvée très étonnante, tant elle tranche avec ce qu'on a l'habitude d'entendre sur le sujet. Elle date de 2006, et montre une interview du rabin Yisroel Weiss, diffusée en direct sur Fox News. Le rabin Weiss, dont les grands-parents sont morts à Auschwitz, est membre d'une association juive anti-sioniste, et milite pour le démantèlement pacifique de l'état d'Israël.






Transcription :

Journaliste (Neil Cavuto) : "Toute la violence et tous les conflits du Moyen-Orient se résoudraient si Israël cessait d'exister". Mon invité suivant ne se contente pas d'affirmer qu'Israël enfreint la loi juive en attaquant militairement le Hezbollah. Il ajoute également qu'Israël ne devrait même pas exister en tant qu'Etat. Le plus surprenant est que l'auteur de ces mots est un Rabin. Il s'agit du Rabin Yisroel Weiss de l'association - Juifs Unis Contre le Sionisme -
Mr le Rabin, les propos que vous tenez sont assez radicaux.

Invité (Yisroel Weiss) : Oui, mais il s'agit là de l'opinion partagée par tous les chefs spirituels au cours des derniers siècles. Lorsque le mouvement sioniste a été crée, le concept, l'idéologie qui consiste à faire passer le judaïsme de la spiritualité vers le matérialisme, transformer une religion en revendication nationaliste de posséder une terre, toutes les autorités religieuses s'y sont opposées, car cette idée est contradictoire avec le judaïsme.
C'est explicitement interdit dans la Torah, car nous avons été condamnés à l'exode par Dieu.

Journaliste (Neil Cavuto) : Donc vous ne devriez pas avoir un état, ni un pays, ni un gouvernement ?

Invité (Yisroel Weiss) : Nous ne devrions pas avoir d'état, nous devrions vivre dans tous les pays, comme les juifs l'ont fait depuis 2000 ans, en tant que citoyens loyaux, des gens qui servent Dieu avec compassion.
Et le Talmud le dit clairement, si nous allons à l'encontre de la volonté divine, les conséquences seront catastrophiques pour les juifs. Depuis que les sionistes ont crée l'état d'Israël, un torrent de haine et de souffrance s'abat sur les juifs et les non-juifs.
Contrairement à ce que les gens pensent, il ne s'agit pas d'un conflit religieux. Nous avons vécu pendant des siècles au milieu des musulmans et des arabes sans avoir besoin de la surveillance d'organismes humanitaires...

Journaliste (Neil Cavuto) : Laissez-moi vous poser une question : est ce que la vie était meilleure pour les juifs avant la création d'Israël ?

Invité (Yisroel Weiss) : Oui à 100%. En Palestine nous avons les témoignages de la communauté juive vivant sur place, qui vivait en harmonie. Ils ont plaidé leur cause devant les Nations Unies. Le grand Rabin de Jérusalem l'a dit : "nous ne voulons pas d'un état juif".
Les habitants musulmans, chrétiens et juifs ont été ignorés au moment de la création de l'état israélien...

Journaliste (Neil Cavuto) : Néanmoins, même si vous refusez l'idée de la création d'un état, vous n'êtes pas étrangers au fait d'avoir été massacrés au cours des millénaires, en particulier il a 50 ou 60 ans.

Invité (Yisroel Weiss) : Il y a le problème d'être tué à cause de l'anti-sémitisme, et il y a un autre problème où l'on provoque soi-même son anti-sémitisme à travers le sionisme. Quand on casse les vitres de son voisin on ne vient pas hurler à l'anti-sémitisme ensuite.

Journaliste (Neil Cavuto) : Je sais que vous êtes un juif orthodoxe. Quelle est l'opinion des juifs traditionnels ?

Invité (Yisroel Weiss) : C'était l'opinion la plus répandue dans toute la communauté juive à travers le monde

Journaliste (Neil Cavuto) : C'était le cas, ça ne l'est plus. Que vous disent-ils maintenant ?

Invité (Yisroel Weiss) : Parlons du point de vue religieux : du judaïsme, pas de ceux qui sont sortis du judaïsme. Le courant principal est que nous ne devrions pas avoir d'état. Mais une fois qu'il a été crée, la propagande sioniste a laissé penser que les arabes veulent jeter tous les juifs à la mer et que la haine des juifs est enracinée. De nombreux juifs se sont laissés convaincre par ce message, et c'est la raison pour laquelle ils ont peur de rendre la terre.

Journaliste (Neil Cavuto) : Qui pourrait les en blâmer. Vous avez vu le président iranien qui a dit que l'Holocauste n'a jamais existé et qu'il voudrait détruire Israël et tous les juifs.

Invité (Yisroel Weiss) : C'est également une chose totalement fausse. Il y a une communauté juive en Iran, et ils ne les ont pas assassinés lorsqu'ils en avaient l'occasion...

Journaliste (Neil Cavuto) : Donc, vous ne le prenez pas au mot lorsqu'il dit qu'il veut tuer les juifs ?

Invité (Yisroel Weiss) : Il veut le démantèlement de l'entité politique israélienne. L'an dernier nous sommes allés en Iran avec un groupe de Rabins, nous avons discuté avec des responsables du régime, nous avons rencontré le vice président. Ahmedinejad était au Venezuela à cette période. Nous avons rencontrés les responsables des autorités religieuses. Tous ont affirmé très clairement qu'ils n'ont pas de conflit avec les juifs.

Journaliste (Neil Cavuto) : Donc, tant qu'Israël existe, vous pensez qu'il y aura des problèmes...

Invité (Yisroel Weiss) : Les juifs souffrent, les palestiniens souffrent, les libanais... Nous prions pour le démantèlement rapide et pacifique de l'Etat juif.

Journaliste (Neil Cavuto) : C'est intéressant Mr le Rabin. On n'entend pas souvent ce point de vue. Merci d'être venu.


16 commentaires:

littlehorn a dit…

Incroyable d'avoir vu cela sur Neil Cavuto.

littlehorn a dit…

Deux livres intéressants sont partiellement disponibles sur Google Books, "Jews against Zionism" et "Peace for Palestine". Apparemment ce que dit Yisroel Weiss est bien la réalité: les Sionistes étaient très peu populaires dans les années 20, et n'ont pu arriver à leur fins qu'en usant le prétexte de l'aide au peuple Juif.

Dommage que les livres d'Elmer Berger ne soient pas plus diffusés...

Luc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Luc a dit…

Je pense que la remise en cause systématique de l'Etat d'Israël est un combat qui n'a pas lieu d'être, ou alors si l'on est partisan de l'histoire-fiction. Du type : et si Napoléon n'avait pas envahi la Russie ? Et si César avait perdu à Alésia ? Et si le Roi des Belges avait été protestant ?
Il est par contre important d'affirmer et de réaffirmer que la création d'Israël n'a pu se faire qu'avec l'appui de la communauté internationale, et qu'il conviendrait aujourd'hui qu'elle en respecte les règles.
Sans même parler de la logique qui préside à l'impérieuse nécessité pour les palestiniens d'avoir un état.
D'ailleurs, j'ai bien aimé cette analyse juridique : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2008/12/30/israel-et-les-crimes-de-guerre.html

Françoise a dit…

Fares,
 
Excellente idée de rappeler par cet entretien, qu'il y a des Juifs religieux anti-sionistes, comme il y en a, il faut le dire ausi chez les Juifs "non-religieux"..

littlehorn a dit…

Je pense que la remise en cause systématique de l'Etat d'Israël est un combat qui n'a pas lieu d'être, ou alors si l'on est partisan de l'histoire-fiction. Du type : et si Napoléon n'avait pas envahi la Russie ? Et si César avait perdu à Alésia ? Et si le Roi des Belges avait été protestant ?

Bien vu. Cela dit, il faudrait encore que l'Etat d'Israël dans sa forme actuelle soit vu comme quelque chose de mauvais, plutôt que quelque chose de naturel, et même nécessaire, sacré, etc.

Puisque ceux qui font ce travail sont taxés d'antisémitisme, il est très pratique de rappeler que tous les Juifs ne sont pas Sionistes; et même, loin de là.

D'ailleurs, je doute que Fares souhaite que tous les Juifs d'Israël préparent leurs affaires et partent, ce n'est donc pas une "remise en cause systématique"; plutôt, il s'agit d'ouvrir le Sionisme à toutes les critiques qu'il mérite depuis tant d'années.

Fares a dit…

@ Littlehorn :

Oui, très étonnant d'avoir vu ça sur Fox News. On va dire que c'est "la magie du direct" :)

Cavuto tente d'apporter la contradiction et pose des questions qui ne sont pas spécialement simples, mais il le fait avec respect et c'est tout à son honneur.

Merci pour ton dernier commentaire. Malheureusement, j'ai oublié de rajouter "être un peu plus réactif et répondre plus rapidement aux commentaires" sur ma liste de bonnes résolutions pour 2009. L'an prochain peut-être... :)

Fares a dit…

@ Luc

Oui, la création de l'état d'Israël fait suite à la résolution 181 de l'assemblée générale de l'ONU. En passant on peut quand même dire un mot à ce sujet : cette résolution a été adoptée en dépit du refus de tous les états limitrophes (cf carte), y compris une bonne partie de la communauté de juive de Palestine, qui comme le rappelle le rabin Weiss, était opposée à la création de l'état d'Israël. Dans ces conditions, je vois mal comment cette résolution s'accommode du principe du droit des peuples à disposer d'eux mêmes. A titre personnel, je considère donc que la création de l'état d'Israël était une erreur : les pays qui étaient les plus favorables à la création d'un "état juif" auraient été plus inspirés de céder une partie de leur propre territoire au lieu de l'imposer à d'autres.
Mais c'est un fait, cet état a été crée. Et donc encore une fois, selon le principe du droit des peuples à disposer d'eux mêmes, la remise en cause de l'existence d'Israël en tant qu'état ne peut se faire que si c'est la volonté du peuple israélien. A l'heure actuelle, cette hypothèse est totalement irréaliste. De toutes façons ce n'est pas le sujet. Le problème à l'heure actuelle ne vient pas de l'existence d'Israël en tant qu'état, le problème vient de la politique d'expansion coloniale de l'état israélien (cf article). Tant que les institutions internationales chargées de faire respecter le droit international se contenteront de verser des larmes de crocodile et refuseront d'adopter ne serait-ce qu'une seule résolution contraignante avec des sanctions économiques à la clé en cas de non mise en conformité, je vois mal pourquoi la situation se débloquerait comme par enchantement. Mais j'aurai l'occasion d'y revenir dans d'autres billets sur le sujet.

Pour en revenir à la vidéo de ce billet, à vrai dire le débat théologique m'intéresse peu. Je n'accorde pas plus de crédit aux arguments d'un religieux qui dirait "Israël ne doit pas exister parce que c'est interdit dans les textes sacrés" qu'à un religieux qui dirait "Israël doit exister parce que c'est inscrit dans les textes sacrés". Mais je trouve tout de même cette vidéo très intéressante, parce que dans un débat miné dans lequel il règne souvent une certaine confusion (on voit très souvent des gens faire l'implication erronée "juif => sioniste", ou encore l'équivalence tout aussi erronée "anti-sioniste <=> anti-sémite"), cette vidéo a au moins le mérite de remettre les choses à plat et de balayer quelques amalgames foireux.
Et surtout, je me méfie énormément de ceux qui, d'un coté comme de l'autre, tentent d'analyser le conflit principalement sous l'angle religieux. Donc ça me fait plaisir de voir une personne investie d'une autorité religieuse (ici un rabin), rappeler : "il ne s'agit pas d'un conflit religieux". A mon avis, ce simple passage là justifie à lui seul la diffusion de cette vidéo. Je trouve qu'il a 1000 fois raison. Il ne s'agit pas d'un conflit religieux, il s'agit avant tout d'un conflit colonial.

Fares a dit…

@ Françoise

Merci pour ton commentaire. Ca fait un moment que je ne suis pas allé voir ton blog. Attends toi à recevoir des commentaires sur des messages vieux de plusieurs semaines lorsque je rattraperai mon retard :)

littlehorn a dit…

Je commence à devenir de plus en plus persuadé de la nature fasciste/raciste du Sionisme. Voici un extrait que j'ai traduit sur mon blog, d'un livre américain intitulé "Le Sionisme à l'Epoque des Dictateurs":
Qui a dit à un public Berlinois en Mars 1912 que "chaque pays ne peut absorber qu'un nombre limité de Juifs, même s'il ne veut pas de désordres dans son estomac. L'Allemagne possède déjà trop de Juifs" ?

Non, pas Adolf Hitler, mais Chaim Weizmann, qui devint ensuite président de l'Organisation Sioniste Mondiale, et plus tard encore le premier président de l'état d'Israël.

Et où pourriez-vous trouver la déclaration suivante, créée au départ en 1917 puis republiée en 1936: "Le Juif est une caricature d'un être humain normal et naturel, physiquement et spirituellement. En tant qu'invididu dans la société, il révulse et il rejette le harnais de l'obligation sociale, il ne connaît ni l'ordre ni la discipline" ?

Non, pas dans le Der Stürmer, mais dans l'organe de l'organisation de la jeunesse Sioniste, Hashomer Hatzair.


Il semble que les Sionistes n'aient jamais fonctionné que comme cela: tels les fascistes français qui veulent devenir plus forts, ils se voient eux-mêmes comme des êtres trop fragiles, et donc à la recherche de protection, de force, de courage, etc.

Bref, il y aurait des tonnes de choses à dire sur le Sionisme, ça se trouve sur internet. Bonne chance à tous.

Gilles a dit…

Le rabbin Hirsh de l'organisation "Neturei Karta" dit la même chose que le rabbin Weiss. J'en parlais en janvier dernier.

http://carnetsfg.wordpress.com/2009/01/14/nous-sommes-tous-freres/

Houda BELABD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Houda BELABD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Houda BELABD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Houda BELABD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Houda BELABD a dit…

Et si vous arrêtiez de taxer les sionistes de tous les maux de la Terre?