jeudi 16 août 2007

Le roi de la savane n'a qu'à bien se tenir !

Tous les grands artistes vous le diront (Mireille Mathieu en tête) : pour durer, il faut être capable de renouveler son public. J'ai donc naturellement décidé de réorienter ma stratégie de communication sur ce blog, en ciblant un public plus jeune.


J'ai toujours adoré les reportages animaliers. C'est passionnant de voir de quelle manière la nature noue et dénoue de véritables tragédies. Pendant les vacances, j'ai eu de longs débats avec mon neveu de 3 ans pour tenter de déterminer qui du lion, du taureau ou de l'éléphant était le plus fort des animaux. C'est donc à toi que je dédie ce message mon petit bonhomme.

Après mûre réflexion, j'ai enfin la réponse. Le plus fort, c'est... les buffles.


Car l'union fait la force. C'est tellement évident qu'on a parfois tendance à l'oublier.

Cette vidéo est géniale. On y trouve toute la violence et toute la brutalité dont sont capables des animaux sauvages qui luttent pour leur survie. Mais on y trouve également des sentiments plus complexes, comme la terreur, le courage, l'opportunisme, le doute, la lâcheté, la solidarité, la fierté, l'opiniâtreté, la ténacité...

Les acteurs sont des bestiaux, dont on a envie de dire qu'ils sont finalement... tellement humains !!

4 commentaires:

Gus a dit…

N'importe quoi !

Le plus fort, c'est le caribou, évidemment.

ElDesdichado a dit…

Oui, si je peux me permettre un commentaire, il me paraît évident que la tactique des buffles est peu caractéristique de la brutalité autochtone, et semble plutôt impregnée de la tactique bien connue des vaches hexagonales en troupeau (il suffit d'avoir assisté une fois à une séance de traite dans le charolais pour s'en rendre compte).
Bref, ce bel exemple d'autodéfense communautaire n'a probablement été rendue possible que grâce aux effets bénéfiques d'une collaboration militaire entre nos beaux troupeaux Français et cette horde de bestiaux en contrées post-coloniales.

Fares a dit…

C'est l'un des "aspects positifs de la colonisation" qui reste assez méconnu, et sur lequel on a tort de ne pas insister davantage. Merci de nous l'avoir rappelé.

ElDesdichado a dit…

Bravo Farès, ta stratégie a marché : tu as réussi a faire lire un blog à Stef, et elle a même utilisé youtube !!!!!!
(PS : elle me dit qu'elle lit aussi le mien, mais ça compte pas, c'est une forme évoluée et virtuelle de devoir conjugal).